SandraJust

LIBÉREZ-VOUS de vos peurs, angoisses, phobies, stress
pour un mieux-être au quotidien.

L'émotion au bout des doigts

quelques donnees scientifiques...

Bien que le monde de la medecine moderne reste encore tres sceptique face á l'avancée de la psychologie énergetique , il existe aujourd'hui des outils de mesure qui permettent d'etayer les résultats. en voici quatre :

         -L 'echelle de cohen's d est un outil statistique utilisés dans des meta-analyses.Grace a cette échelle , il est posssible de mesurer l'effet d'un traitement :

>>d = 0,2 pour un faible effet

>>d =0,5 pour un effet moyen

>>d = 0,8 pour un effet conséquent ( Au- delá , l 'effet est tres significatif ).

Différentes méta-analyses ont montré que l 'EFT pouvait avoir un effet (tres) significatif sur :

>>l'angoisse d=1,23

>>la dépression d=1,31

>>les traumatismes d'aprés-guerre d=2,96

            -les niveaux de cortisol:lorsque nous sommes stressés , notre cerveau envoie un message aux surrénales pour qu'elles fabriquent davantage de cortisol.la présence de niveaux plus élevé que la normale de cortisol dans le sang est donc un bon indicateur de stress.Or une étude a montré que les séances d'EFT était efficace sur la réduction du taux de cortisol chez des patients stressés .Les chercheurs ont comparé deux groupes .Le premier a suivi une therapie par la parole , le deuxieme une séance d' EFT.

Dans le premier groupe ,le niveau de cortisol a baissé de 14%.

Dans le second groupe , il a baissé de 24%.

             -Grace aux ondes représentant l'activité électrique du cerveau (alpha, beta ,thêta, delta , gamma)et a l'électroencéphalographie (EEG) on peut observer le shema global des ondes de l'activité du cerveau .Associer l 'analyse des données observées et exercices de psychologie energetique comme l 'EFT permet d'orienter le patient vers le résultat recherché: moins de souffrance , plus de sérénité etc...

              - L 'expression des génes : Des scientifiques ont analysés les évolutions du génome de patients avant et aprés une séance d 'EFT. Ils se sont rendus compte que 72 genes avaient été modifiés par la séance confirmant ainsi toutes les hypotheses liées a l'épigénétique posée depuis une vingtaine d'années.

sources: newsletter de L'INSTITUT POUR LA PROTECTION DE LA SANTÉ NATURELLE , Augustin DE LIVOIS.

 


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des contenus de plateformes sociales et réaliser des statistiques de visites.